Objectifs du projet 

 
Face à l'urbanisation de plus en plus importante sur le territoire (1250 ha de terres agricoles artificialisées à Orléans entre 1985 et 2013), et face aux enjeux cités précédemment, des dispositions sont à prendre afin de gérer les eaux pluviales différemment. 
Ainsi, l’objectif principal du projet GIEP (Gestion Intégrée des Eaux Pluviales) est de promouvoir et de mettre en place des Techniques Alternatives (TA) de gestion des eaux pluviales sur le territoire d’Orléans Métropole. On peut aussi les appeler dispositifs de gestion des eaux pluviales. 
 
Cela passe par des actions de :
  • Sensibilisation à une gestion plus naturelle des eaux pluviales, au plus près du point de chute,
  • Animation des directions internes à la Métropole et des communes de la Métropole,
  • Accompagnement de projets grâce à des prestations et conseils,
  • Vulgarisation de fiches et de documents techniques afin de sensibiliser aux techniques alternatives, 
  • Élaboration d’une politique globale de Gestion Intégrée des Eaux Pluviales,
  • Élaboration de circuits de visites de sites,
  • Animation des parties prenantes de la gestion des eaux pluviales (bureaux d'études, aménageurs, maîtres d'ouvrages, etc.),
  • Animation d’un réseau de collectivités de la région.
 
L'accompagnement a une durée de 3 ans et a débuté en mars 2018 pour se terminer fin août 2021.
L’objectif est qu’in fine, la Gestion Intégrée des Eaux Pluviales par Techniques Alternatives devienne un réflexe et soit intégrée dans tous les montages de projets. Cela concerne aussi bien les aménagements existants que les futurs projets de réaménagements de la collectivité.
© Copyrights